Catégorie: Architecture Sociétale

ça commence, et c’est en Espagne

Si vous ne connaissez pas encore le burning Man .. cherchez le donc .. en plein désert, la possibilité pour près de 50000 artistes et « marginaux » de faire ce qui leur plait en accord d’une communauté créée de toute pièce, sur une culture particulière, ..!

Oh , ce n’est pas à proprement parler un espace « open », il est « réservé », il est payant (380$) pour le séjour d’une semaine, un séjour ? ;) plutôt un atelier vif de mises en commun et surtout d’expressions libres de soi.
Des principes y sont posés, .. l’ensemble est plutôt respectueux de l’être et sur un thème commun va contribuer à des oeuvres collectives de grandes tailles..

Dix principes de Burning Man

Burning Man fondateur Larry Harvey a écrit les Dix Principes en 2004, des lignes directrices pour la nouvellement formée Réseau Régional . Ils ont été conçu non pas comme un diktat de la façon dont les gens devraient être et d’agir, mais comme un reflet de la philosophie de la communauté et de la culture comme elle l’avait organiquement développé depuis la création de l’événement.

Inclusion Radical
N’importe qui peut faire partie de Burning Man. Nous accueillons et respectons l’étranger.Aucune condition préalable à la participation existent dans notre communauté.

Gifting
Burning Man est consacrée à des actes de cadeaux. La valeur d’un don est inconditionnel.Gifting n’envisage pas un retour ou un échange de quelque chose de valeur égale.

Démarchandisation
Afin de préserver l’esprit du don, notre communauté cherche à créer des environnements sociaux qui sont sans médiation par des parrainages commerciaux, les transactions, ou la publicité. Nous sommes prêts à protéger notre culture de cette exploitation. Nous résistons à la substitution de la consommation de l’expérience participative.

Radical Self-reliance
Burning Man encourage l’individu à découvrir, exercer et de s’appuyer sur ses ressources intérieures.

Radical libre expression
Radical libre expression découle des cadeaux uniques de l’individu. Personne d’autre que l’individu ou d’un groupe de collaboration peut déterminer son contenu. Il est offert comme un cadeau pour les autres. Dans cet esprit, le donneur doit respecter les droits et libertés de la bénéficiaire.

Effort communal
Notre communauté valorise la coopération et la collaboration créative. Nous nous efforçons de produire, promouvoir et protéger les réseaux sociaux, espaces publics, ouvrages d’art, et des méthodes de communication qui soutiennent une telle interaction.

La responsabilité civique
Nous valorisons la société civile. Membres de la communauté qui organisent des événements devrait assumer la responsabilité pour le bien public et s’efforce de communiquer aux participants les responsabilités civiques. Ils doivent également assumer la responsabilité de la conduite des événements en conformité avec les lois locales, étatiques et fédérales.

Sans laisser de trace
Notre communauté respectueuse de l’environnement. Nous nous engageons à ne laisser aucune trace physique de nos activités où nous nous rassemblons. Nous nettoyons après nous-mêmes et s’efforcent, autant que possible, de quitter ces lieux dans un meilleur état que lorsque nous les avons trouvés.

Participation
Notre collectivité s’est engagée à une éthique radicalement participative. Nous croyons que le changement transformationnel, que ce soit dans l’individu ou dans la société, ne peut se faire que par l’intermédiaire de la participation très personnelle. Nous atteignons être par l’action. Tout le monde est invité à travailler. Tout le monde est invité à jouer. Nous faisons le monde réel par des actions qui ouvrent le coeur.

Immédiateté
L’expérience immédiate est, à bien des égards, la pierre de touche la plus importante de la valeur de notre culture. Nous cherchons à surmonter les obstacles qui se dressent entre nous et une reconnaissance de notre moi intérieur, la réalité de ceux qui nous entourent, la participation dans la société, et le contact avec un monde naturel dépasse les forces humaines. Aucune idée peut se substituer à cette expérience. 

.. artistique et défouloir, grandiose..

Aujourd’hui d’actualité: je voulais vous signaler la possibilité de faire la même chose en plus pragmatique, pas forcément artistique, dans votre domaine ou un autre .. Et c’est en Espagne !

voyez ici, cet OPEN LAND: : http://openeland.org/about/  pour en savoir plus: il existe d’autres terrains, lieux, maisons qui offrent leur espace privé à la collectivité, à tous, dans un échange civile opérant.

C’est comme un terrain de jeux pour tout innovateur, inventeur, tec.. et .. bien sûr ce qui y est découvert est mis à la disposition de tous !

C’est le début d’une ère nouvelle, c’est le passage à l’acte d’une transition qui n’a plus beoin de moyens uniquement financiers mais imaginatifs et créatifs et pratiques ! .. Ce terrain va créer une sorte de communauté !

Une Démocratie .. ou forger un autre modèle ?

Ces derniers temps beaucoup de monde va reprendre son interrogation quinquenale : pour qui voter ? =
« enfin, je vais pouvoir leur dire un peu ce que je pense, mon orientation de société .. »
Pour introduction: – La naissance du XXe siècle se serait partagé entre 2 directions sociétales: une nouvelle foi: celle des sciences et la modernité démonstrative
ET
l’anxiété et son pessimisme devant des valeurs remises en cause par ce matérialisme systémique…

Je pense que le même phénomène est entrain de se produire: une grande « masse » de salariés tentent de croire que leurs emplois vont se maintenir … d’autres passent déjà à des intermittence, tandis que certains se font taxer un peu plus en adoptant un statut d’auto-entrepreneur simplifiant… – La force du statut – la représentation – le pouvoir de décider

Je remets ici quelques morceaux des fils qui se sont discutés petits à petits, et en faire une synthèse plus précise.

(more…)

Les traversées dans la ville

Pour comprendre ce qui va caractériser les villes dans le futur… Je vous ferai une diffusion des cahiers écris en vue d’un livre de prospective…
Mais pour le présent il s’agit de vous indiquer cette image bien à point d’un projet en cours:
voyez ce « pont habité ». Je vous parlerai prochainement des concepts absolument utiles à avancer, sur lesquels se référencer, se fier.
Juste dire que le changement dans la ville est perceptible.

Etalements urbains et congestions

Short Cut

incroyable ! …cette ville là a totalement pris le bénéfice du foncier et de la vente immobilière avant toute nature, sur toute la terre ! … c’est un prototype destructif,dépassé, qui n’engendre que ségrégations et pourtant aussi une multitude d’opportunités de rencontres .. ou aucune si elles ne se font que dans des lieux adaptés !) .. En effet , ce n’est pas parce que la ville est dense qu’elle est vivable, si aucun horizon paysager n’est créé, si tout n’y est qu’écrasement et surplomb, le passant doit se presser de rentrer se ressourcer chez lui, vraiment… ou dans un bar .. (et oui ce contexte de vie) pour discuter enfin ..La rue est cruelle dans ce genre de ville anonyme… Elle ne sert qu’au contrôle et à la circulation de flux et non d’humains …

Pour nourrir l’article ci-dessous, un ajout de liens sur le sujet :

Un beau travail de vulgarisation (une pédagogie accessible et visuelle)

Vous trouverez ici une excellente animation expliquant simplement

les causes simplifiées de la congestion urbaine

(le fait qu’il y ait trop de voitures en circulation bloquées ):

  • Toute l’explication de l’étalement urbain et de ses cercles vicieux est excellent ! voir aussi cette page d’introduction
  • La ville « compacte » c’est la densité des activités, c’est trouver tout ce qui est nécessaire et notamment aussi de nouveaux ami-es, des relations, une sociabilité !

(more…)

Avancer un référentiel .. par l’illustration

Un référentiel sert toujours comme un aide-mémoire global… Un dessin c’est cela aussi, une quantité de vocabulaire et d’éléments qui peuvent se voir et interagir directement sous le crayon, sous la pensée pour se corriger rapidement et s’ajuster, là, sur le papier.

SiZ réf dessins en cours

C’est cela que je veux vous montrer, une esquisse d’un batiment. Et pour ne pas faire du revu, je vous montre l’étape avant, avant la modélisation, avant le « léchage » et les belles perspectives faussées et clinquantes… avec leur grouillots qui sont si beaux, oh les voitures et la végétation … Cette fausse réalité n’est que très rarement dans mes esquisses: c’est du faux ! .. souvent rien de cela ne surgira en vrai ! même pas les parasols aux balcons ni les gros pots de fleurs …

Il est utile à tous de pouvoir voir … Oui, c’est essentiel de se faire une idée, en vrai, en action, ou du moins éprouver au plus près ce qui sera, ou ce qui est … J’ai commencé une série d’esquisses sur un immeuble « type » qui évoluerait dans un futur de « sur-ville », un immeuble dont les dessins ne sont pas terminés mais qui pas à pas me donnent les clés réelles de ce qu’il faudrait créer, concevoir et faire aboutir…

Je voudrais commencer en indiquant les phases de construction, mais là c’est du brut, et juste de quoi intégrer une idée dans un modèle, un support.

ci-dessous cliquez sur les titres pour voir ..

concept

 

vue en dessous


face loin
blok


modules d'ahbitation au dessus de la colinne ..


éclaté permettant de comprendre les éléments

référentiels existants

et sur lesquels il faut travailler et mettre en rapport à jour et dans les pratiques…

[/tab]

Se doter d’une Architecture ..?

Port Launay en Automne

La Bretagne, terre de roches, de fougères et de mousse… ses chemins de contes et les rêves éveillés d’une nature florissante.
Brest devrait développer une école d’architecture. Ainsi, aurait-elle le recul suffisant pour se regarder et pour intégrer son avenir.
La ville de Brest a une architecture de l’économie, de la banlieue,  qui a soutenu une structure et une production industrielle de la reconstruction. Des bâtiments simples, sans décor, volumes simples et lisses, seule la façade présente une reconnaissance particulièrement plane et graphique, une nomenclature définie du plan.
Des bâtiments qui ne sont plus aux normes actuelles d’isolation. La politique de la ville y est pratiquée au compte goutte, de remplir des zones de quelques boites de plus (voir le port de commerce…). Les zones s’étendent sur des plans d’urbanisme prédéfinis. En dépit de toute autre politique sociale: l’administration joue sur le terrain virtuel de la bureaucratie. Elle nie le terrain, encore plus le vivre de ses habitants.
Une conception basique de l’urbanisme et de ses enjeux: créer des zones et des contournement autour des objets architecturaux- oops des blocs.

Oui, Brest manque singulièrement d’une politique de la ville innovante… Oui, il faudra bien qu’elle se donne un dynamisme autre que la chance d’être au bord de la mer et d’y accueillir quelques scientifiques, d’avoir les étudiants du finistère. Cette ville a beaucoup de potentiels … (faudra-t-il un jour les énumérer ? )
Une trop brève introduction pour commencer à parler d’architecture, de cette matière sociétale neutre mais “touchée” : créer des contextes vivables ou de sordides cases à habiter ?
Nous parlerons d’architecture parce que c’est l’un des rôles premiers de SiZ-o :

  • sensibiliser et initier à ce savoir dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités par des jeux simples de construction et de vocabulaires
  • ouvrir à des ateliers et conférences au public
  • que Brest dispose de son école d’architecture !
  • que le fourgon “Et Si…” soit aménagé pour servir de vrai bureau volant … aller d’un quartier à un autre expliquer son rôle et ce que nous pouvons faire ensemble…
  • alerter les élus sur la possibilité de mettre en évidence les lieux qui ne sont plus que des abandons de la ville : rendre ces lieux en dynamique temporaire, en transition vers une amélioration ou sa reproduction dans le quartier (en fait à proximité)
  • y créer ce que génère sa marginalité: une renaissance artistique ou un art d’être humain, voire des ateliers d’artisanat ancien.

Je passai par là…
J’alimente ce site afin de commencer à montrer mes projets. De fait les sortir des cartons: non pas une entreprise bonne à entrer dans les règles du système, type EURL mais bien une EC (entreprise civile) qui soit capable de répondre par la volonté des civils et des acteurs. Je dois pouvoir me rémunérer d’une partie des dons et de matériel, les lieux sont des prêts, des abandons, des ruines-je prendrai les miettes
Je suis impatient de vous révéler ce que j’ai en stock, impatient que cela soit compris et se développe. Cette diffusion permettra l’expansion de SiZ.


Creative Commons License photo credit: cathy breizh