Catégorie: Legal

ça commence, et c’est en Espagne

Si vous ne connaissez pas encore le burning Man .. cherchez le donc .. en plein désert, la possibilité pour près de 50000 artistes et « marginaux » de faire ce qui leur plait en accord d’une communauté créée de toute pièce, sur une culture particulière, ..!

Oh , ce n’est pas à proprement parler un espace « open », il est « réservé », il est payant (380$) pour le séjour d’une semaine, un séjour ? ;) plutôt un atelier vif de mises en commun et surtout d’expressions libres de soi.
Des principes y sont posés, .. l’ensemble est plutôt respectueux de l’être et sur un thème commun va contribuer à des oeuvres collectives de grandes tailles..

Dix principes de Burning Man

Burning Man fondateur Larry Harvey a écrit les Dix Principes en 2004, des lignes directrices pour la nouvellement formée Réseau Régional . Ils ont été conçu non pas comme un diktat de la façon dont les gens devraient être et d’agir, mais comme un reflet de la philosophie de la communauté et de la culture comme elle l’avait organiquement développé depuis la création de l’événement.

Inclusion Radical
N’importe qui peut faire partie de Burning Man. Nous accueillons et respectons l’étranger.Aucune condition préalable à la participation existent dans notre communauté.

Gifting
Burning Man est consacrée à des actes de cadeaux. La valeur d’un don est inconditionnel.Gifting n’envisage pas un retour ou un échange de quelque chose de valeur égale.

Démarchandisation
Afin de préserver l’esprit du don, notre communauté cherche à créer des environnements sociaux qui sont sans médiation par des parrainages commerciaux, les transactions, ou la publicité. Nous sommes prêts à protéger notre culture de cette exploitation. Nous résistons à la substitution de la consommation de l’expérience participative.

Radical Self-reliance
Burning Man encourage l’individu à découvrir, exercer et de s’appuyer sur ses ressources intérieures.

Radical libre expression
Radical libre expression découle des cadeaux uniques de l’individu. Personne d’autre que l’individu ou d’un groupe de collaboration peut déterminer son contenu. Il est offert comme un cadeau pour les autres. Dans cet esprit, le donneur doit respecter les droits et libertés de la bénéficiaire.

Effort communal
Notre communauté valorise la coopération et la collaboration créative. Nous nous efforçons de produire, promouvoir et protéger les réseaux sociaux, espaces publics, ouvrages d’art, et des méthodes de communication qui soutiennent une telle interaction.

La responsabilité civique
Nous valorisons la société civile. Membres de la communauté qui organisent des événements devrait assumer la responsabilité pour le bien public et s’efforce de communiquer aux participants les responsabilités civiques. Ils doivent également assumer la responsabilité de la conduite des événements en conformité avec les lois locales, étatiques et fédérales.

Sans laisser de trace
Notre communauté respectueuse de l’environnement. Nous nous engageons à ne laisser aucune trace physique de nos activités où nous nous rassemblons. Nous nettoyons après nous-mêmes et s’efforcent, autant que possible, de quitter ces lieux dans un meilleur état que lorsque nous les avons trouvés.

Participation
Notre collectivité s’est engagée à une éthique radicalement participative. Nous croyons que le changement transformationnel, que ce soit dans l’individu ou dans la société, ne peut se faire que par l’intermédiaire de la participation très personnelle. Nous atteignons être par l’action. Tout le monde est invité à travailler. Tout le monde est invité à jouer. Nous faisons le monde réel par des actions qui ouvrent le coeur.

Immédiateté
L’expérience immédiate est, à bien des égards, la pierre de touche la plus importante de la valeur de notre culture. Nous cherchons à surmonter les obstacles qui se dressent entre nous et une reconnaissance de notre moi intérieur, la réalité de ceux qui nous entourent, la participation dans la société, et le contact avec un monde naturel dépasse les forces humaines. Aucune idée peut se substituer à cette expérience. 

.. artistique et défouloir, grandiose..

Aujourd’hui d’actualité: je voulais vous signaler la possibilité de faire la même chose en plus pragmatique, pas forcément artistique, dans votre domaine ou un autre .. Et c’est en Espagne !

voyez ici, cet OPEN LAND: : http://openeland.org/about/  pour en savoir plus: il existe d’autres terrains, lieux, maisons qui offrent leur espace privé à la collectivité, à tous, dans un échange civile opérant.

C’est comme un terrain de jeux pour tout innovateur, inventeur, tec.. et .. bien sûr ce qui y est découvert est mis à la disposition de tous !

C’est le début d’une ère nouvelle, c’est le passage à l’acte d’une transition qui n’a plus beoin de moyens uniquement financiers mais imaginatifs et créatifs et pratiques ! .. Ce terrain va créer une sorte de communauté !

Une Démocratie .. ou forger un autre modèle ?

Ces derniers temps beaucoup de monde va reprendre son interrogation quinquenale : pour qui voter ? =
« enfin, je vais pouvoir leur dire un peu ce que je pense, mon orientation de société .. »
Pour introduction: – La naissance du XXe siècle se serait partagé entre 2 directions sociétales: une nouvelle foi: celle des sciences et la modernité démonstrative
ET
l’anxiété et son pessimisme devant des valeurs remises en cause par ce matérialisme systémique…

Je pense que le même phénomène est entrain de se produire: une grande « masse » de salariés tentent de croire que leurs emplois vont se maintenir … d’autres passent déjà à des intermittence, tandis que certains se font taxer un peu plus en adoptant un statut d’auto-entrepreneur simplifiant… – La force du statut – la représentation – le pouvoir de décider

Je remets ici quelques morceaux des fils qui se sont discutés petits à petits, et en faire une synthèse plus précise.

(more…)

L’architecture, un environnement de contextes ?

Evgenia XMise à jour du 18 juin2015 ! pour voir les travaux exclusifs de JR:

Artsy’JR page (from email… » We strive to make all of the world’s art accessible to anyone online. Our JR page, for example, provides visitors with JR’s bio, over 60 of his works, exclusive articles, as well as up-to-date JR exhibition listings. We even provide an exclusive look at JR’s studio, as a part of our Inside the Studio series » )

Parfois il suffit de si peu pour comprendre… Comment révéler un monde en quelques images ? Comment donner une valeur sur un lieu qui n’apparait pas important ?

Voici une courte présentation de l’artiste JR, vous savez, celui qui avec ses potes a collé des photos photocopiées, le thème « women are heroes ». Monstrueusement simple et efficace pour montrer et avoir une diffusion de ces territoires délaissés, de ces bidon-villes et autres favelas ..Regardez …


JR’s TED Prize wish: Use art to turn the world… par TED

Vous pouvez aller sur son site (insideoutproject.net) qui vous donnera les moyens de vous afficher aussi votre histoire de personnes, de vie, de lieux…

intentions

Montrer les personnes qui vivent à l’intérieur de ces auto-constructions. Les affiches mettent en évidence des personnes qui vivent ou non dans ces lieux. Et que l’image est parfois un vecteur d’identité: voir ces visages nous donne ce sentiment que ce pourrait être nous .. Les bâtiments, nous y vivons, nous les faisons être visibles et communautaire, accueillants, collectifs, publics, privés, fermés, ou naissants…

Peut-être cela crée-t-il aussi un certain respect visible pour les êtres qui sont là, leur donne cette importance aux yeux de tous  en tant que nous-mêmes-humains ! ?

Ces photos sont des révélateurs !

 

NuTriTopies

Ce que nous avons dénommé nutritopies, c’est littéralement nourrir les lieux , et c’est ce que font ces photos imprimées !

C’est aussi pour quoi, le travail de ce groupe d’artistes, d’hommes libres, est important à nos yeux. Ils ont dépassés les limites de la légalité pour utiliser un droit naturel, ce droit que nous avons en nous qui est au delà de la simple convention de « respecter » un bien privé !

Cet espace, même infime (cela peut-être aussi un poteau, une affiche, une marque au sol…); mais cet objet qui ne devrait pas être là, est le moyen fondamental pour créer un espace de rencontres, de dialogues, de créations et d’émulations… C’est un lieu intemporel pour dire et réfléchir avec une nouvelle vision sur un lieu existant.

Les portraits collés sont si simples et évidents qu’ils mettent l’attention sur ces personnes, sur les actes qui ont été commis ou révélés derrière ces regards: l’un des grands portraits dans une favela a été celui de la grand mère collé sur les contre-marches d’un escalier où a été tué son petit-fils, .. mais aussi où se jouent régulièrement les trafics et les deals de la drogue: y déposer ce portrait est forcément un début de prise de conscience qu’il n’y a pas danger à vivre mais danger à détruire. Qu’il y a des êtres derrière les êtres et que nous sommes liés souvent par des ressorts humains, historiques, futiles ou profonds. Que ces gestes nous ramènent à notre propre histoire et à nos propres combats.

 

une démarche

Aussi simplement visualisé, nous savons désormais qu’il est possible de créer des espaces qui sont prêts à vivre, dans de bonnes ou difficiles conditions; … mais SiZ-o lab tentera de créer un lieu qui reflète et qui surpasse ce qui se faisait. Le lieu choisi sera métamorphosé, parfois aussi simplement par un affichage collé, jusqu’à une structure ajoutée et transformante.

Car des ruines, nous ferons des lieux ouverts et accueillants, capables de recevoir et de créer un environnement connu et non craint.

Ces NuTriTopies ne sont que le début de la métamorphose des villes. Nous donnerons des clés, mettrons à jour des besoins, créerons des possibilités. Et que le lieu grandisse ou pas, l’histoire qui aura été créé Là, sera présente aux habitants qui auront eut la possibilité de se rencontrer, de travailler ensemble, de coopérer, enfin nous l’envisageons comme cela: de construire ensemble leur propre environnement.

 

des projets communs

Les friches, les lieux que nous allons ouvrir au public sont de cette première attention, de cette première conscience révélatrice de ce sous-jacent. SiZ-o lab veut aller bien plus loin encore que ce simple geste, nous allons investir, démonter, organiser, construire, produire sur ces lieux. Et de manière technique ou artistique selon les étapes et la vision potentielle que nous aurons déterminée.

Ces lieux abandonnés n’ont plus de vie ordinaire, ils sont peu à peu dégradés, servent de support à l’ironie de tags et parfois de bons graph’ .. mais n’ont plus de valeur aux yeux de son voisinage.

La mise en place d’une étude, de l’accroche d’une structure, d’une élément plus complexe ou simplement d’un voilage permettra de devenir un creuset d’études bien plus technique qu’il n’y parait: Nous contacterons d’autres laboratoires, des universitaires, des groupes d’étudiants autant que des industriels ou des entreprises dans les secteurs des matériaux, de la vision 3D, des nouvelles énergies, dans le ré-emploi autrement de matériels industriels.

SiZ-o, un laboratoire d’explorations architecturales, s’établira d’un lieu à un autre avec l’histoire que nous aurons construit avec son voisinage, ses propriétaires, ses superviseurs, ses législateurs, la région, les services de la ville…

Chacun de ces lieux est la promesse d’une intervention de qualité pour l’ensemble des habitants en proximité, c’est aussi le début d’une architecture sociétale, historique, coopérative, et dont les retombées sociales, économiques, technologiques n’auront de limites que la volonté de ses coopérateurs variés.

C’est la prise en compte d’un monde qui est si proche de nous mais dont les dialogues sont coupés actuellement par une politique de la ville qui tente de gérer chaque parcelle dans une norme de plus en plus sécuritaire et non plus simplement chaotiquement humaine.

 
 

A partir de la liberté parallèle de l’art, il est possible de créer des lieux revitalisés, vécus désormais autrement par cette intervention, même temporaire, car la trace, l’histoire est désormais en chacun des habitants…

L’envahissement structurel…

Ou comment prend place une nouvelle figure architecturale sur un territoire .. ?
Une ruine ne dessert pas toujours son environnement. Elle lui/nous indique son obsolescence, sa fin, le résultat d’une politique, l’inscription d’un droit de propriété. Empiéter sur ce droit sacro-sanctifié c’est au premier abord « entrer comme un voleur ».The Golden Ruined Temple in the Black Jungle

Pourtant..NON,ce bâtiment en état d’abandon certain est le théâtre de la politique sécuritaire. Ainsi, même les autorités présentes et promptes à la protection forcenée de ses concitoyens, ne se gênerait pas pour bloquer toute tentative d’intrusion.

En (se) donnant plusieurs prétextes fallacieux dont celui de la sécurité des passants, alors que la ruine est déjà circonscrite, alors que les planchers sont tombés, alors qu’il n’est plus possible de rentrer… Enfin et..

… si quelqu’un du SiZ-o lab’ se « risquait » à y entrer, à examiner, à relever les dangers, à les diagnostiquer afin d’empêcher tout risque … (?comment ?): en plaçant cettconstruction dans une position doublement structurelle: celle d’un support de structure légère.

(more…)

Les bons outils collaboratifs

Références normatives

  1. Une certaine norme est entrain d’émerger, qui aide à la structuration des étapes d’un process de qualité.
  2. SiZ travaille en étroite relation adaptée au poids de jalons, marqueurs ou phases définies d’un projet.
  1. Définitions des supports hyperstructurés et des besoins de  mises à jour et d’ajustement des modules.
  • norme 26000

     norme 26000 (et wikipedia et ici et plus largement avec d’autres normes) est entrain de se construire et ses bases sont un changement profond de paradigme d’utilisation des entreprises dans la société: le terme de rentabilité n’y est plus synonyme de croissance pour l’enrichissement de ses cadres, mais un outil social..
     
     
  • l’essentiel est que le projet soit défini et consenti, non plus à la majorité mais dans un ensemble de rôles et de possibles disponibles au moment où le projet est monté. Nous devons pouvoir revenir sur les cahiers des charges (ou la synthèse de la demande) et ajuster sans l’appel à tout-va d’un « chef » de projet: une page wiki, une sorte de faq où tout serait précisé comme une ligne de repères…


Sur des études, des projets divers, chacun-e à d’autres… : les interlocuteurs/clients/demandeurs/coopérateurs/administrateurs… peuvent s’accorder en utilisant des outils adaptés aux phases d’un projet précis, tout en gardant évolution et foisonnement de l’idée : une approche de friches moins déterminée:

illustration primaire chez ubisoft:

  • orchestrer – collaboration étroite et efficace – efficacité accrue par ces outils – plateforme web de socialisation et de recherche  - circulation libre de l’information interne
  • la plateforme (portail) qui agrège toutes les contributions de nos équipes, qu’elles proviennent des fonctionnalités ci-dessus ou des espaces collaboratifs existants (wiki, forum, etc.)
  • Les fonctionnalités sont pensées pour faciliter le partage et encourager les échanges.
  • Ainsi l’annuaire permet de décrire ses expériences, ses connaissances, ses centres d’intérêt et toute autre information pertinente à partager.
  • L’espace de favoris, liens trouvés sur Internet, permet de ramener la connaissance externe à l’intérieur de l’entreprise en un seul clic. voir diigo
  • La boîte à idées est fondée sur l’interactivité entre ceux qui proposent des idées et ceux qui votent pour celles auxquelles ils croient le plus. Les plus plébiscitées ont toutes les chances de présenter le plus fort potentiel.
  • Une base de questions et réponses permet d’associer les meilleures réponses aux questions posées. La mise en relation peut être poussée à l’extrême si nous réussissons à transmettre les questions posées aux personnes les plus susceptibles de répondre.
  • Le moteur de recherche doit être intelligent, proposant des filtres pour affiner les résultats et des termes associés à la recherche pour élargir le champ de connaissance.  
Ainsi que cette voie intitulée PANARCHY: un pearltree , qui rejoint ce côté holistique et éthique. Je ne connais pas encore ses différences et ses points faibles, le mot faisant penser à anarchie à tord car il s’agit d’une composition de pan ( ..the universal god of nature)  et de archi … se basant sur les cycles naturels et une résultante: voir aussi le site Resilience Alliance

depuis ce texte  d’une école de management de Grenoble:

revisiter les bases de nos modèles économiques :

chaque jour il est plus évident que la création durable de richesses et leur distribution dans une économie qui s’appuie de plus en plus sur l’innovation, – produits, services et organisationnelle – et la capacité de tous et chacun à mobiliser compétences et connaissances.

L’évolution en cours d’une économie de la transaction marchande de biens matériels, vers une économie à inventer, s’appuyant sur

  • l’usage
  • l’innovation de services
  • la transaction-partage de biens immatériels
  • … Le passage d’une approche économique basée sur les fondements d’une économie industrielle
  • à un autre modèle basé sur le triptyque
  •  informations  -  connaissances  -  richesses humaines

il devient impératif et urgent de clarifier de manière concrète les nouveaux enjeux ainsi que les réponses opérationnelles à apporter. …passer de la chaîne de valeur à la chaîne des valeurs qui la font vivre:

- confiance, transparence, reconnaissance, respect, discernement, écoute, empathie, réputation, audace –

qui résonnent parfois comme des utopies tant le darwinisme qui fonde nos logiques d’adaptation humaine, a notamment pour levier la prééminence de l’efficacité mesurable à l’aune du ROI. Mais comme le dit JP Rangaswami, I’ve never seen a document describing the ROI of restrooms and urinals ..on ne peut pas s’en passer.

…De nouvelles missions et des processus inédits sont à inventer et à mettre en place. En effet, dans une économie de la réputation, de la vérité et de l’éthique, des responsabilités et compétences nouvelles vont être requises ;… cet environnement de la transparence, de la réputation et de la confiance qui émerge.

Ainsi, comme les entrepreneurs et bâtisseurs d’un nouveau monde, nous somme embarqués dans la fusée de la transformation de nos entreprises autant que de notre quotidien. Fusée à différents étages, à savoir, les technologies NBIC et leurs convergences (nano, bio, information, cognitive),

…Dans le même temps le choix entre le management de la valeur au niveau de l’entreprise et la maîtrise des logiques marché et hors marché devient un enjeu fondamental. C’est sur cette question que va se jouer notre capacité à traverser les ruptures que l’on peut entrevoir tout en gardant un certains nombre d’éléments de qualité sociale et humaine dans nos sociétés.
Avec l’homme et la femme acteur et au centre de ces évolutions, et des frontières de l’entreprise qui s’estompent.

Plus que jamais l’entreprise devient une histoire de relations entre tous et chacun, unis par une destinée collective.

… communauté de dessein, l’entreprise se construit autour de l’usage inventif des technologies nouvelles, de l’innovation, de la création et de la capacité à animer l’écosystème vivant de toutes les parties prenantes.

 

Se mettre en accord par des « conférences » ou de simples réunions par des orientations visuelles et orales: gagner du temps de déplacement et de re-précision.

SiZ-o utilise une majorité d’outils gratuit, en donation ou en open-source.. L’ensemble de sa construction et de sa démarche est rendue publique: c’est une entreprise de jeux de la connaissance appliquée au réel. Elle prend son importance dans l’accueil des idées qui tendent à se réaliser.

(more…)

La propriété, une notion à retrouver, autrement…

Puerta al cielo
Creative Commons License photo credit: *L*u*z*A*

la propriété est une notion qui doit encore se renouveler et évoluer …La propriété ce droit premier que certains ne peuvent s’empêcher de hurler pour dire combien il serait fondamental…

Inscription dans des patrimoines, nous allons pas à pas tenter de démonter ces mécanismes qui n’ont plus grande proximité avec le monde actuel et son espace socio-virtuel libéré peu à peu…

  • La propriété peut être conservé, … en certains points et pour certaines raisons, mais elle ne peut plus être cette notion prétexte qui fait perdurer non pas seulement des inégalités mais de véritables gouffres humains.

La notion d’héritage outrancier est aussi en cause; Régler le problème des origines de ces héritages et de leur « bon droit » (tribut de guerre ? compensation, extorsion ? tous les terrains et immeubles issus de faits d’armes ou pris par violence ne devraient-ils pas être revus comme des biens qui n’appartiennent pas … Les origines de ces propriétés sont cruciales.

Ensuite c’est aussi la différence entre les salaires les plus rentables et hauts face à ceux qui sont mal rémunérés… cette différence entre très haut et bas devrait selon un économiste, être d’un maximum de 20 fois !!! Chaque être humain « aurait alors une valeur » équivalente !

On dit que si il n’y avait eut de bons propriétaires actuels consciencieux, les plus belles propriétés ne seraient pas aussi bien conservées.. c’est vrai mais …

L’usage de la propriété terrienne est aussi un usage du territoire; Et le territoire devient trop petit; les paysages sont parfois totalement fermés/occultés par un droit de propriété privée…

(more…)

Premières démarches simples

Pour mémoire et garder en tête des éléments guide qui correspondent aux questions que peuvent se poser les lecteurs/futurs partenaires/coopérateurs:
Brèves réponses en attente de précisions

SiZ-o lab ?

  • Titre du projet
    • Implanter un laboratoire de recherches architecturales à Brest (labo. d’explorations et d’expérimentations architecturales et urbaines).
    • SiZ-o lab est un laboratoire effectif qui s’insère dans la ville de Brest en partenariat avec
      • la CCI, brest-métropole(BMO) et tout autre partenaire disponible. Ces institutionnels seront d’emblée impliqués par défaut puisque nous utiliserons des locaux/bâtiments actuellement disponibles mais qui sont murés, cloturés, en friche, en ruine, en démolition prochaine, en attente de location, et dont en général ils sont propriétaires sur les quelques terrains ciblés: en bref: inutilisés actuellement !
      • Les propriétaires privés concernant d’autres terrains d’expérimentations/implantations de projets seront donc aussi contactés.
      • des entreprises locales essentiellement dans les domaines des interactions élargies d’un lieu de vie autonome:
        • des énergies renouvelables (solaire/éolien/marée-motrice…)
        • des matériaux de constructions (ciment HP (ex Gueguiner), mat. isolation, terre-cuite, pisé/terre, chanvres/lins/laine, bois…)
        • des outils mécaniques et robotiques, de la petite motorisation électrique économique
        • des matériaux structurels (bambous, aciers notamment câbles, cordages, voilure, fibres de verre, autres fibres naturelles, bois, verre,…)
        • des transports urbains afin d’optimiser leurs parcours et leurs véhicules
        • des technologies innovantes, high tech, simulations et laboratoires de recherche de tous ordres
        • des logistiques agricoles, alimentaires, d’élevages urbains et d’épuration des eaux,  ainsi que des micro-fermes verticales
        • de l’aide sociale, à la construction collective …
    • et de vie humains, il se place en organisateur spontané des souhaits des habitants sur leur environnement, pour proposer d’enrichir tout lieu qui serait « pourrissant » ou intersticiel (NutriTopies). Il pose des interfaces d’accès aux services de la ville et aux annonces des particuliers (Modules d’Occupations Publics (MoP))
    • comme projets d’expérimentations de structures/couvertures/formes/plateformes qui permettent de ré-utiliser sous d’autres fonctions et formes ces lieux abandonnés.
    • ses savoir-faires/savoirs et crée donc une médiathèque/atelier/ressources/formations/conférences autant en construction, qu’en évaluations des produits qu’en usages possibles
      • sa particularité est de travailler sur la prospective d’une architecture sociétale et donc d’être aussi un conseiller sur les choix possibles de directions architecturales
      • elle utilise donc des simulateurs virtuels de démonstration de ses projets dans son process, et cela afin d’avoir toujours une communication optimale et comprise de ses démarches et du projet lui-même.
    • dont les statuts de droit naturel ne comportent qu’un volet comptable « taxes » sur les dons qu’elle reçoit.
      • En effet, elle a une politique de transparence et donne tous les tenants et aboutissants de l’argent qui y circule afin de prouver ses besoins et sa viabilité
      • le labo. est donc indépendant et ré-investit la totalité de ses dons dans ses projets et les besoins minimum en revenu de ses coopérateurs.
      • sa responsabilité est toutefois engagée par la rédaction de contrats moraux envers les propriétaires afin de leur rendre la parcelle dans un délai raisonnable au vu de leurs propres plans d’aménagement.
    • SiZ-o lab s’organise en centralisateur de ressources locales dans les domaines cités

  • SiZ-o parlera plutôt de bénéfices communs (BC) (l’IG étant basé sur l’efficacité institutionnelle et non une réalité efficiente), il crée un espace ouvert à tous les passionnés et entreprises qui souhaiteraient en apprendre plus sur une organisation épanouissante de notre société à travers une LignéE de projets élaborés dans ce but.
  • L’architecture développée par SiZ-o est sociétale (AS), elle inclue des synergies et des conclusions (à paraître)  qui sont fondamentales à l’édification d’une architecture vivante pour les habitants en proximité. Elle donne et rend le pouvoir aux personnes qui cherchaient à s’exprimer, à se loger, à travailler, mais qui ne trouvent que des bureaucraties limitatives.
    • Le cadre de SiZ-o est de dépasser la construction d’objets de rentabilité (immeuble de promotion) ou la simple représentation du pouvoir local (par des bâtiments publics ou des projets publics à visée électorales
    • SiZ-o instaure, dans sa marginalité entrepreunariale, une démocratie individuelle éthique.
    • Cette entreprise civile sera en association avec des agences d’architectures et les autres partenaires (paysagistes, techniciens,..) afin de ne pas avoir à gérer les procédures mais à se focaliser sur l’essence de ses projets: elle est transversale et orientatrice, en restant attentive et à l’écoute afin d’adapter le projet à toute critique ou remarques fondées

Quels types de populations bénéficieront directement du projet ?
Quelle est l’implantation géographique due projet ?
A quel stade de développement le projet  » SiZ-o lab «  en est-il ?
Quel défi vous reste-t-il à relever pour mener à bien ce projet ?
Comment envisagez-vous de surmonter cette difficulté :

Expliquez-nous concrètement comment ce projet fonctionnera :
Quelles éventuelles solutions déjà existantes répondent à la problématique qui vous motive ?
Avez-vous sollicité d’autres financements ? Avez-vous déjà acquis d’autres financements, si oui pour quel montant :
Comment envisagez-vous de pérenniser votre projet ?

IMPORTANT
Montant global de votre projet :
Dans tous les cas, quelle somme demandez-vous à l’Archipel des Utopies ?
Au cas où vous seriez sélectionnés, à quoi précisément sera destinée cette somme ?

A JOINDRE
• L’autorisation signée par le responsable de la structure, de déposer le présent dossier.
• Le C.V des membres de l’équipe précisant surtout l’expérience et la compétence dans le domaine qui fait l’objet du projet.
• Le budget de l’Association de l’exercice actuel et le budget prévisionnel.

Joindre éventuellement tous documents utiles (plaquettes, photos, articles de presse…).

Répondez obligatoirement à chacune des questions.
Evitez les réponses manuscrites, remplissez en ligne.
Soyez le plus concrets possible.

INFORMATIONS
A remplir systématiquement
Intitulé exact de la structure :
Forme juridique :  » entreprise civile de cohésions mutuelles  »
Nom du président ou du responsable : Laurent Puissant
Adresse à laquelle vous faire parvenir le courrier :
Tél : – Email :

Personne en charge du dossier :
Tél personnel : Email :

Intitulé du projet :
Résumé succinct du projet :
Montant demandé à l’Archipel des Utopies :

source

extrait de http://www.archiutop.com/liredossier.html

Synthèse du Dossier de présélection

Le dossier lui-même est à remplir en ligne, après l’avoir téléchargé,
et à renvoyer en 2 exemplaires avant le 1er octobre 2011
par courrier uniquement
à l’adresse :   L’ARCHIPEL DES UTOPIES   29 bd des Alpes – 38240 MEYLAN à vocation social et psychologique …

Se doter d’une Architecture ..?

Port Launay en Automne

La Bretagne, terre de roches, de fougères et de mousse… ses chemins de contes et les rêves éveillés d’une nature florissante.
Brest devrait développer une école d’architecture. Ainsi, aurait-elle le recul suffisant pour se regarder et pour intégrer son avenir.
La ville de Brest a une architecture de l’économie, de la banlieue,  qui a soutenu une structure et une production industrielle de la reconstruction. Des bâtiments simples, sans décor, volumes simples et lisses, seule la façade présente une reconnaissance particulièrement plane et graphique, une nomenclature définie du plan.
Des bâtiments qui ne sont plus aux normes actuelles d’isolation. La politique de la ville y est pratiquée au compte goutte, de remplir des zones de quelques boites de plus (voir le port de commerce…). Les zones s’étendent sur des plans d’urbanisme prédéfinis. En dépit de toute autre politique sociale: l’administration joue sur le terrain virtuel de la bureaucratie. Elle nie le terrain, encore plus le vivre de ses habitants.
Une conception basique de l’urbanisme et de ses enjeux: créer des zones et des contournement autour des objets architecturaux- oops des blocs.

Oui, Brest manque singulièrement d’une politique de la ville innovante… Oui, il faudra bien qu’elle se donne un dynamisme autre que la chance d’être au bord de la mer et d’y accueillir quelques scientifiques, d’avoir les étudiants du finistère. Cette ville a beaucoup de potentiels … (faudra-t-il un jour les énumérer ? )
Une trop brève introduction pour commencer à parler d’architecture, de cette matière sociétale neutre mais “touchée” : créer des contextes vivables ou de sordides cases à habiter ?
Nous parlerons d’architecture parce que c’est l’un des rôles premiers de SiZ-o :

  • sensibiliser et initier à ce savoir dans les écoles, les collèges, les lycées, les universités par des jeux simples de construction et de vocabulaires
  • ouvrir à des ateliers et conférences au public
  • que Brest dispose de son école d’architecture !
  • que le fourgon “Et Si…” soit aménagé pour servir de vrai bureau volant … aller d’un quartier à un autre expliquer son rôle et ce que nous pouvons faire ensemble…
  • alerter les élus sur la possibilité de mettre en évidence les lieux qui ne sont plus que des abandons de la ville : rendre ces lieux en dynamique temporaire, en transition vers une amélioration ou sa reproduction dans le quartier (en fait à proximité)
  • y créer ce que génère sa marginalité: une renaissance artistique ou un art d’être humain, voire des ateliers d’artisanat ancien.

Je passai par là…
J’alimente ce site afin de commencer à montrer mes projets. De fait les sortir des cartons: non pas une entreprise bonne à entrer dans les règles du système, type EURL mais bien une EC (entreprise civile) qui soit capable de répondre par la volonté des civils et des acteurs. Je dois pouvoir me rémunérer d’une partie des dons et de matériel, les lieux sont des prêts, des abandons, des ruines-je prendrai les miettes
Je suis impatient de vous révéler ce que j’ai en stock, impatient que cela soit compris et se développe. Cette diffusion permettra l’expansion de SiZ.


Creative Commons License photo credit: cathy breizh

Réquisitionner agrandit l’espace public d’expressions !

La réquisition civile est un droit naturel mais aussi une nécessité de régénération de l’espace urbain. Elle permet de trouver un futur dans un espace perdu ou abandonné qui aurait besoin de mois coûteux d’études pour être validé comme espace potentiel. suite